Info ou Intox : Boire du lait est mauvais pour la santé ?

Depuis de nombreuses années, le lait est un aliment très controversé quant à ses effets positifs sur la santé. Tantôt accusé de favoriser certains cancers, de faire grossir, tantôt au contraire le lait joue un  rôle majeur dans la prévention des maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et l’obésité.  Bref, ce liquide fait couler beaucoup d’encre ! Véritable vertus et méfaits, que peut-on en penser, aujourd’hui ?

Voici ce que reflètent  les données scientifiques actuelles.

Le lait contient plusieurs vitamines et minéraux, dont le calcium et la vitamine D (ajoutée), éléments capitaux pendant la croissance, et essentiels au maintien de la santé osseuse toute au long de la vie.

Le lait est également riche en phosphore, zinc et protéine B, que l’on retrouve certes dans d’autres aliments, mais qui sont très intéressants pour l’organisme.

Hormis  le  cas de figure: lorsque l’on est allergique à ces protéines, les recommandations conseillées par le Ministère de la santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (l’INPES) sont de 3 produits laitiers par jour, à 4 pour les enfants, adolescents, femmes enceintes et personnes âgées. Sachez que les allergies aux protéines de lait sont rares : cela concerne 3 à 4% des nourrissons, puis environ 90% d’entre eux guérissent aux alentours de 4 à 5 ans.

Certaines personnes peuvent souffrir d’intolérance au lactose, ce qui  n’est pas dangereux, mais source d’inconfort : ballonnements, flatulences, douleurs abdominales, diarrhées. Ces différents maux traduisent l’incapacité de l’organisme à digérer ce sucre contenu dans le lait par déficit d’une enzyme, la lactase. Les symptômes dépendent de la quantité ingérée, de sorte qu’une petite quantité d’aliments contenant du lactose peut être bien tolérée.

Pour s’assurer du diagnostic, on peut réaliser un test respiratoire à l’hydrogène chez un allergologue. Contenant peu ou pas de lactose, fromages et yaourts peuvent être consommés. Les yaourts au bifidus et au lactobacillus ont même « été utilisés pour traiter et prévenir l’intolérance au lactose », note dans un rapport l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) en janvier 2002 (« Allergies alimentaires : état des lieux et propositions d’orientations »).

Il est très compliqué d’isoler une seule composante ! Donc, difficile d’affirmer toutes les vertus du lait sur la perte de poids, les troubles cardiovasculaires, le diabète et le cancer.

Ce qui fait consensus :

  • Le lait ne nuit pas à la santé.
  • C’est l’alimentation globale qui compte. Dans une alimentation équilibrée, les produits laitiers ont une place importante.
  • Le lait, en plus d’être abordable, constitue une excellente source d’énergie et de protéines, ainsi que de calcium,  de vitamine A et de riboflavine (vitamine B2). Il devient donc un aliment pratiquement incontournable pour les femmes enceintes, particulièrement dans les milieux défavorisés.
  • Si on ne consomme ni lait, ni produits laitiers, il faut s’assurer d’obtenir autrement des apports suffisants de calcium et de vitamine D, éléments incontournables pour préserver sa santé osseuse.
  • En général, il vaut mieux privilégier les produits laitiers faibles en gras.
  • Le lait de vache est à proscrire chez les nourrissons, jusqu’à l’âge de 12 mois.

 

LogoContact
Hélène Buysschaert
15 rue Maison Dieu - Paris 75014
01 46 28 86 42
helenebuysschaert@gmail.com