Régime sans gluten : effet de mode ou intérêt santé ?

Depuis quelques mois, la tendance actuelle est de remplacer les régimes restrictifs décriés et dangereux pour la santé par « le régime sans gluten ».

De plus en plus de restaurants « gluten free » voient le jour, de nombreux livres et de blogs, proposent des recettes, des stars et des sportifs de haut niveau témoignent des biens faits que leur procure cette nouvelle façon de manger, même les chaînes des supermarchés s’y sont mises en proposant dans leurs rayons des produits, des plats préparer sans gluten.

Réel intérêt santé ou impact marketing, que peut-on en penser ?

Les bienfaits assimilés au régime sans gluten

Voici ce que l’on peut lire dans les médias : une meilleure régulation du transit, permet de retrouver la ligne de l’énergie de la vitalité, d’améliorer les performances sportives.

Qu’est ce que le gluten ?

Il s’agit d’un ensemble de protéines de réserve contenues dans les céréales: l’avoine, l’orge, le seigle, l’épeautre et surtout le blé, prédominant dans notre alimentation. Elle donne du volume et de l’élasticité aux pains, viennoiseries, pizzas, gâteaux…

Elle est également très utilisée dans l’agroalimentaire comme épaississant et pour donner du liant, notamment dans les plats préparés.

Bref, le gluten est très présent dans notre alimentation.

Qui est concerné ?

En France, environ 1% de la population serait concerné par une intolérance au gluten (appelée également maladie cœliaque). Mais seulement 10 à 20 % des cas seraient aujourd’hui diagnostiqué. La prévalence semble identique en Europe et dans le contient nord-américain.

Cette maladie provoque une destruction de la paroi de l’intestin grêle et entraîne une mauvaise absorption des nutriments et créer de graves déséquilibres alimentaires.

Les signes cliniques, sont variables et d’intensités différentes selon les individus : diarrhées, perte de poids, arrêt de la croissance, ballonnements, aphtes, douleurs osseuses, fatigue, anémie…et donc assimilable avec d’autres pathologies. D’où la difficulté de poser un diagnostique.

(Source : AFDIAG, Association Française Des Intolérants Au Gluten (site : www.afdiag.fr)).

Le seul traitement actuel est l’éviction totale et à vie du gluten.

Pour toute personne non intolérante au gluten, il n’y a aucun intérêt à supprimer le gluten de son alimentation. Le gluten ne fait pas grossir ! Certes, si l’on exclut de notre alimentation tous les aliments qui en contiennent : gâteaux, pains, pâtes, pizzas, plats préparés … sans les remplacer, on maigri. Mais ça ne s’appelle pas un régime sans gluten, plutôt un régime pauvre en calories.

Parfois, on vient me voir en me disant : « je gonfle donc je suis intolérant au gluten ». Mais ce sont des raccourcis. Souvent, il suffit de se pencher sur l’alimentation dans sa globalité. En apprenant à manger plus de légumes et de fruits, en prenant plus le temps de manger, en mâchant les aliments avant d’avaler ou encore en ajustant les portions à ses besoins, les problématiques de transit se résolvent.

Quelles sont les risques ?

Le gluten n’est pas non plus en théorie indispensable.

Si on ne bannit pas tous les féculents et que l’on compense en mangeant du riz, du maïs, des pommes de terre, les légumes secs (lentilles, pois chiches, pois cassés…), du manioc, des châtaignes, du quinoa. L’apport en sucres complexes est assuré, l’équilibre alimentaire peut être maintenu.

Les risques sont :

· D’avoir d’une nouvelle obsession alimentaire,

· De souffrir de carence si on compense mal les évictions,

· De s’astreindre  à de nouvelles contraintes empoisonnent la vie.

Pour conclure

Si vous avez un doute sur une possible intolérance au gluten, le bon réflexe reste d’en parler à son médecin et de se faire diagnostiquer en suivant des examens spécifiques. Sinon, entreprendre un régime sans gluten ne présente aucune utilité. Ni de vrai danger, à condition de conserver une alimentation équilibrée. Car pour rester en forme, optimiser ses performances sportives, le mieux reste de manger de tout, dans des proportions adaptées. Certes un remède peu spectaculaire, mais scientifiquement prouvé.

Si l’on qualifie le régime sans gluten de remède miracle, il s’agit alors d’un miracle économique et non lié à la santé.

 

 

LogoContact
Hélène Buysschaert
15 rue Maison Dieu - Paris 75014
01 46 28 86 42
helenebuysschaert@gmail.com