Janvier: le mois des bonnes résolutions

A chaque 1er janvier, le changement d’année est l’occasion de prendre de bonnes résolutions. Alors, nous décidons de mettre en place mille et un changements,  à commencer le plus souvent  par prendre de bons réflexes alimentaires pour être en meilleure forme. Le fait que cette résolution soit la plus courante est bien  la preuve qu’elle est difficile à tenir !

Voici 5 conseils efficaces:

  1.    Attendez  d’avoir faim pour manger : ça paraît évident, mais en pratique, nous mangeons bien plus souvent par habitude, ennui, stress, ou en fonction des horaires socioprofessionnels. Or, attendre d’avoir faim pour manger est primordial. Vous prendrez bien plus de plaisir à manger et vous serez davantage réceptif aux signaux du rassasiement.
  2.    Faites une vraie pause repas ! Installez-vous confortablement, mangez dans une assiette avec des couverts,  même si vous achetez un plat individuel cuisiné, même si vous êtes seul. Laissez tout écran, quel qu’il soit, de côté. Apprenez à vous nourrir seulement qu’en mangeant ! Ainsi, votre cerveau assimilera mieux  la  « pause repas ». En prenant le temps de manger, tous les sens sont en éveil, vous apprécierez davantage  les goûts, les textures et les odeurs des mets consommés ! Vous arriverez  naturellement plus vite au contentement. Vous aurez moins de coup de pompe dans la journée. La faim ou l’envie de manger reviendra moins rapidement.
  3. Arrêtez-vous de manger quand vous n’avez plus faim. Cela parait  très basique mais pas si  évident à mettre en place au quotidien. Nous avons tendance à manger au-delà de la faim, par plaisir, envie, contrainte (finis ton assiette !) ou par automatisme.
    En arrêtant de manger quand vous n’avez plus faim, vous répondrez mieux à vos besoins et  vous épargnerez les calories « inutiles » à votre organisme.
  4. Réconciliez vous avec vos aliments plaisirs : Contrairement aux idées reçues, le pain ne fait pas grossir, le chocolat n’est pas votre ennemi public numéro 1, le fromage n’est pas à proscrire, les bonbons ne sont pas des aberrations nutritionnelles… aussi riches en calories et pauvres en qualités nutritives soient-ils, aucun aliment, si vous l’appréciez bien sûr, n’est à bannir de votre alimentation. Ce  serait le meilleur moyen pour le rendre encore plus attractif et de rentrer dans le cercle sans fin des frustrations/compulsions. En évitant de diaboliser vos  aliments plaisirs,  ils redescendront de leur piédestal et deviendront moins obsédants et il est fort probable que finalement vous en consommerez moins !
  5. Fuyez les solutions drastiques, les régimes restrictifs qui n’entraîneront que frustrations, faim, voire même malaise avec un risque à long terme de reprendre plus de kilos que vous en perdrez ! N’attendez pas de résultats immédiats, changez d’hygiène alimentaire, en optant pour une approche graduelle, telle que je vous le propose, qui s’appuie sur vos réussites successives semaine par semaine, vous ferez moins de sacrifices, vous n’aurez pas la sensation d’échecs et vous apprécierez vos nouvelles habitudes alimentaires.
LogoContact
Hélène Buysschaert
15 rue Maison Dieu - Paris 75014
01 46 28 86 42
helenebuysschaert@gmail.com